Meilleures ventes

Promotions

LA COENZYME Q10 – UN ANTIOXYDANT PUISSANT

Publié le : 29/01/2020 13:25:46
Catégories : News

LA COENZYME Q10 – UN ANTIOXYDANT PUISSANT

Le sport peut occasionner sur base d’un volume important un stress oxydatif malmenant notre organisme. Ce stress oxydatif va produire des substances, qui peuvent se révéler toxiques pour l’organisme en cas d’excès. De nombreuses études s’attachent actuellement à démontrer les effets de la Co Q10, de son nom entier coenzyme Q10 ubiquinone, agissant comme un puissant antioxydant (cinq fois plus que la vitamine E).

 

Mécanisme de la Co Q10

En effet, certains de nos organites cellulaires appelés mitochondries vont permettre de fournir de l’énergie (sous forme d’ATP) à nos cellules musculaires. Ces réactions d’oxydo-réductions vont produire au fur et à mesure un excès de production des radicaux libres. Et ce sont ces radicaux libres appelés communément « déchets ou ratés » (produits des réactions de la respiration cellulaire), qui peuvent devenir toxiques pour nos cellules.

Le stress oxydatif est responsable en autre de certains phénomènes de vieillissement (cutané, cellulaires, …), et se retrouve favorisé par des facteurs externes tels que la forte exposition au soleil, le tabagisme et l’alcool, un stress important, la mal nutrition, la pollution et l’effort physique trop intense.

Selon plusieurs études, il existe un lien étroit entre le type de sport pratiqué, la durée ainsi que l’intensité de l’effort. Le stress oxydatif peut de ce fait se révéler très élevé lors d’épreuves comme un marathon, et d’autant plus traumatisant pour un ultra-trail / Ironman. La progressivité dans les entrainements reste à nouveau un atout indéniable afin d’éviter d’exposer l’organisme de façon brutale à ce stress oxydatif. De ce fait, le corps peut s’adapter à la charge d’entrainement imposée, pour autant qu’elle soit quantifiée correctement en raison des entrainements et périodes de récupération réalisées.

 

Qui est-elle, et sous quelle forme est-elle représentée?

La coenzyme Q est une molécule lipophile (qui retient les substances grasses), très présente dans les membranes cellulaires et mitochondries décrites brièvement ci-dessus. Cette substance possède un groupe quinone et une chaine polyisoprénique avec des longueurs variables. L’ubiquinone possède une forme réduite appelé ubiquinol, et faisant partie aussi du marché des compléments alimentaires. L’être humain possède 10 unités isopréniques, ce qui lui vaut le nom de coenzyme Q10.

Elle ne représente pas un nutriment essentiel en soi, puisqu’elle ne peut être biosynthétisée par les organismes l’utilisant. Toutefois, les différentes acteurs de sa biosynthèse sont aujourd’hui très connus (Acosta et al., 2016).

La coenzyme Q10 agit comme une vitamine, elle est d’ailleurs synthétisée par l’organisme à partir de tyrosine et d’acétyl-coenzyme A, toutes deux appartenant au groupe des vitamines B, et sur base de micronutriments (oligoéléments et minéraux). Une fois que nos métabolismes commencent à vieillir (à partir de 25 ans), la fabrication de Co Q10 baisse pour obtenir une valeur de 60% de sa valeur initiale à l’âge de 80 ans.

 

Quels sont ses rôles ?

Autre le fait d’être un antioxydant puissant, la coenzyme Q10 permet la régénération d’autres antioxydants, influençant la perméabilité, fluidité et stabilité des membranes cellulaires. Par ces actions, elle stimule la croissance des cellules, et inhibe la mort cellulaire. Par ailleurs, cette coenzyme permet le transfert des électrons pendant la respiration cellulaire mitochondriale, facilitant de ce fait la production d’ATP.

Bien connu dans la littérature scientifique pour ces effets bénéfiques sur les maladies chroniques, les dystrophies musculaires, la maladie de Parkinson, cancer et diabète, la coenzyme Q10 a probablement encore de nombreux effets dont nous ignorons l’existence.

 

Comment booster votre apport en Co Q10?

Notre organisme en produit au quotidien dans des taux couvrant un effort physique plus ou moins important. Afin de booster cet apport, vous pouvez par une nutrition riche en certains aliments augmenter votre dose en CoQ10 : brocolis, noix, amandes, huiles de canola et soja, viandes de bœuf et poulet, oranges, poissons gras (hareng – sardine – saumon). L’apport alimentaire reste toutefois dans ce cas rarement situé au-dessus de 10mg/jour.

En cas de grosses périodes sportives ou de fatigue excessive, des cures en compléments alimentaires CoQ10 sont disponibles en pharmacie. Des doses journalières de 60 à 400 mg sont souvent recommandées. Nous pouvons même aller jusque 1200 mg/jour pour des pathologies importantes. Toutefois cette prise alimentaire reste très discutée dans la littérature scientifique. Certaines études démontrent des effets, et d’autres aucun effet !

 

Chez les sportifs 

De multiples études furent élaborées dans divers sports ! Des nageurs compétiteurs nageant 2x par jour – arts martiaux – athlètes de fond ou sprinteurs. Dans tous les cas, cet apport en CoQ10 montre des effets significatifs sur la résistance à la fatigue, la performance, et la protection des tissus du muscle cardiaque. D’autres études avec prise alimentaire de l’ordre de 60 à 100mg pendant 4 à 8 semaines démontrent les effets sur la puissance aérobie, améliore le seuil anaérobie et la récupération post exercice pour des sujets entrainés et non-entrainés. Toutefois, comme mentionné plus haut, des études avec des dosages équivalents ne montrent aucun effet significatif. En conclusion, une alimentation riche avec aliments précédemment décrits, permettraient de satisfaire amplement les besoins quotidiens.

A savoir que les prix des compléments alimentaire varient généralement entre 30 à 40€ pour une boite de 30 capsules.

Article rédigé par Cedric Mulpas

https://trainingup.be/

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)